logo porcheres transparent

 
diaporama

     

                                                                    

   Site officiel de la commune de Porchères   (Gironde)

Le moulin de porchères


moulin vue de St SeurinLe site et la navigation

Le site du moulin du Barrage est situé sur une boucle de la rivière ISLE qui comporte 2 moulins à 400 m de distance : le moulin du Barrage et le moulin de Saint-Seurin. Chaque moulin est associé à un barrage qui crée une retenue d’eau sur la rivière et qui permet d’entrainer les machines du moulin.

A la fin du XVIIIe siècle, afin de rendre l’Isle navigable, il a été construit un réseau de canaux et d’écluses pour permettre aux bateaux de franchir la dénivellation créée par les barrages.

On voit, devant le moulin de Porchères, l’aboutissement du  CANAL DE CHOLLET et l’ancien pont qui le franchissait. L’écluse de Chollet est au bout de celui-ci à environ 400 m.

Le moulin et les moulins le l’Isle

Le barrage de ce moulin existait depuis 1820 environ pour réguler la hauteur d’eau dans le bief de la rivière.

Le moulin de Porchères a été construit entre 1847 et 1850 sur autorisation royale de Louis-Philippe, par M. FROUIN, qui fut maire de Porchères pendant 30 ans.

Il est construit en pierre de taille dans une architecture soignée.

Histoire du moulin, contexte économique et technique de meunerie

En 1903 le moulin et les propriétés autour sont achetés par M. Louis BARRAU, négociant en grains et fourrage à Tarbes, qui vient s’installer à Porchères. C’était le grand-père de Pierre Barrau, maire de Porchères pendant 53 ans, conseiller général du canton de Coutras, décédé en 2013. Pendant tout le XXème siècle, 3 générations de la famille Barrau se succèdent au moulin. Louis, Paul, puis Pierre.

Avant 1936, les cours du blé étaient soumis à de forts mouvements boursiers qui en rendaient le prix aléatoire et qui faisaient monter le prix du pain. A l’époque, en 1936, le gouvernement de Léon BLUM a décidé de contrôler le prix du blé, de la farine et du pain en créant le CONTINGEANTEMENT des moulins. L’état a attribué à chaque moulin une quantité de blé à écraser annuellement, un « contingent de mouture », en garantissant l’activité. Ce qui a stabilisé en France le prix du pain.Plaque de la minoterie

Paul BARRAU, a alors saisi cette opportunité pour changer l’ensemble des machines du moulin. Il a remplacé les vieilles meules et rouets par une minoterie… L’ensemble des machines est de la marque française Schneider et Jacquet de Strasbourg.

Retour historique :

Depuis les temps les plus reculés, l’homme, en cultivant des céréales a dû les écraser pour en faire de la farine pour les consommer. Cette opération était effectuée avec des meules en pierre. L’une dormante, qui ne bouge pas et l’autre, tournante, qui tourne dessus et ce mouvement écrasait les grains de blés pour en faire de la farine. C’est par exemple la technique utilisée dans les moulins à vent ou les petits moulins sur les petits cours d’eau.

Machinerie de la minoterieMais au XIXème siècle, une nouvelle technique est apparue, n’utilisant plus les meules. C’est une technique venue de Hongrie, « la meunerie hongroise ». On utilise alors des cylindres en métal qui, en frottant l’un contre l’autre vont écraser les grains de blés, puis, ce qui vient d’être écrasé va passer dans les tamis et en fonction de la grosseur des grains obtenu, va être envoyé vers des cylindres qui vont écraser un peu plus petit, puis le résultat obtenu va à nouveau passer dans les tamis et en fonction du grains obtenu va à nouveau être envoyer vers des cylindres qui vont écraser un peu plus petit, et cætera jusqu’à l’obtention de la farine. Cette technique s’appelle une minoterie. C’est le mécanisme qui équipe le moulin du Barrage.

Depuis 2010, l’association « Vivons avec le moulin de Porchères » souhaite transformerTamis de la minoterie le moulin en un musée vivant, lieu de pédagogie. De plus la présence de turbines, déjà présente sous le moulin laisse la possibilité de produire de l’électricité.


Porchere 021

Mairie de Porchères 1 le Bourg 33660 PORCHERES Tel 05.57.49.61.52     Contactez nous par mail: mairie@porcheres.fr

Identifiez-vous  pour accéder à la partie privée du site ou le modifier  -   Mentions légales

Déconnexion.